Gatsby

Qu’est-ce qu’un chatbot apporte réellement aux recruteurs ?

09 Nov 2018

Lors du mois de Juin dernier, les étudiants en recherche d’un contrat en alternance ont pu candidater auprès du groupe international Bayer grâce à l’un de nos chatbots appelé “Roby”. Les candidats ont été séduits avec 92% d’entre eux qui recommandent cette manière de postuler ! Mais qu’en est-il côté recruteur ? En quoi un chatbot peut vraiment aider les équipes recrutement tout en offrant une expérience candidat approuvée par ces derniers ? Elisa, chargée de Ressources humaines chez Bayer, répond à nos questions à ce sujet.

Comment avez-vous vécu le lancement du projet et la “naissance” de Roby ? Qu’en attendiez-vous ?

“Lorsque mon responsable a décidé de lancer cette expérimentation avec JAI, j’ai été mise en relation avec Valérie TOURAINE qui nous a accompagné pour créer et configurer notre chatbot. J’ai apprécié notre échange car il était clair et simple ! Lors d’une première réunion de cadrage, nous avons défini les objectifs, le ton et l’image de Roby, les étapes clés de la discussion, l’expérience que nos candidats allaient vivre. Valérie a ensuite configuré Roby et j’ai pu le tester. Lors d’une seconde réunion de suivi, nous avons fait tous nos retours pour finaliser le chatbot.”

“Ce que j’attendais de Roby, c’est avant tout qu’il me permette de faire le tri des candidatures. En fait, les candidats déposent leur CVs sans toujours avoir les critères voulus. Nous avions beaucoup de CVs qui ne correspondaient pas à nos attentes et faire le tri est chronophage et peu intéressant. Maintenant, grâce au chatbot, le travail de validation des critères clés est déjà réalisé ! Du coup, sans attendre, je peux sélectionner uniquement les profils qui correspondent aux critères pour avancer avec eux !”

Roby vous a-t-il permis de gagner en qualité dans votre démarche de recrutement ?

“Oui, bien sûr ! Depuis qu’on a lancé Roby, la prise de brief du manager opérationnel est devenue plus efficace, plus précise en définissant clairement les critères de sélection indispensables. Cela nous donne un périmètre de recherche plus délimité pour les profils. Par exemple, est-ce que le niveau d’anglais est un critère important ou non pour ce poste, est-ce qu’il y a des horaires particuliers, faut-il un diplôme ou un certificat précis etc. Lors de la candidature, on pourra donc vérifier ces points là, pour se concentrer ensuite sur l’humain : la personnalité, le savoir-être et les compétences du candidat.”

Comment un chatbot a-t-il pu vous faire gagner du temps dans la sélection des candidats ?

“En pre-screening, au moment de l’analyse et de la sélection des CVs, il fallait ouvrir les candidatures une à une…c’était long ! Maintenant, le chatbot nous permet d’éviter cette étape fastidieuse en ne regardant que ceux qui peuvent nous intéresser. Sur les postes alternants, nous avons eu 60% de candidatures inadéquates ! Grâce à Roby, j’ai pu me concentrer uniquement sur les 40% intéressantes. Ensuite, il nous reste juste à contacter et convoquer en entretien les candidats les plus intéressants pour la société. Un vrai gain de temps !”

Génial ! Et ce gain de temps sur le pre-screening vous a-t-il permis de vous concentrer sur d’autres tâches à plus forte valeur ajoutée ? (Sourcing / chasse pour des postes plus compliqués ou autre ?)

“Oui ! Grâce à ce temps précieux, on peut se focaliser encore plus sur les qualités humaines. Nous avons toujours pris en compte l’humain, car au fond c’est le savoir-être qui se fait ressentir chaque jour : esprit d’équipe, créativité, enthousiasme, force de proposition… Pour nous, ce sont des éléments importants pour avoir une bonne dynamique au travail.”

Selon vous, le chatbot est-il le remplaçant ou simplement l’assistant qui fait gagner du recruteur ? Pourquoi vous n’avez pas peur que le chatbot vous remplace ?

“Personnellement, j’estime que le chatbot est loin d’être le remplaçant du recruteur. Je le vois plus comme un assistant qui nous fait gagner du temps, nous assiste et optimise notre travail. Donc je n’ai absolument pas peur que Roby me remplace un jour ! Il s’agit d’un algorithme qui collecte et traite des données… ça ne peut pas définir l’aspect humain qui est la clé dans notre métier. Pour moi, l’intelligence artificielle vient simplement compléter l’intelligence humaine et soutenir le recruteur dans ses démarches.”

Quels critères vous plaisent le plus dans notre outil ?

“Ce qui m’a plu, c’est la possibilité de le personnaliser pour nous et nos besoins. J’ai aussi aimé la rapidité des échanges, mais aussi le fait de pouvoir rajouter des touches d’humour dans les réponses pour animer les discussions.”

Et le mot de la fin… qu’avez-vous appris de cette expérimentation ?

“Avant ça, je ne savais pas que l’intelligence artificielle pouvait réellement aider les recruteurs au quotidien. Avec Roby, j’ai vu qu’on pouvait optimiser notre travail en tant que recruteur, tout en améliorant l’expérience candidat… Une belle découverte !”

Découvrez comment améliorer votre expérience candidat et faire gagner du temps à vos équipes !


Articles suivants

Réconciliez vos candidats et vos équipes recrutement